Αναγνώστες

Σάββατο, 6 Οκτωβρίου 2007

Enseignement du FLE à travers l’ Education à l’environnement

L’Education à l’environnement consiste à faire comprendre, à faire respecter l’environnement et à sensibiliser un groupe cible afin de garantir un changement de comportement en vue de la sauvegarde des ressources naturelles et de l’amélioration de la qualité de vie. Ceci dans le but d’offrir la possibilité aux générations futures de bénéficier de ressources naturelles et de conditions nécessaires pour satisfaire leurs propres besoins, bref de pouvoir vivre tout simplement.

Depuis quatre ans le Club Ecologie du 4ème Collège travaille sur un thème fédérateur concernant le pourtour méditerranéen et élabore des projets de l’éducation à l’environnement en français, en collaboration avec des élèves français ou francophones qui travaillent dans le même cadre : Notre but fondamental est de valoriser l’apprentissage du FLE en l’intégrant aux projets écologiques et culturels.

Ainsi notre Club est devenu membre actif d’un réseau euro-méditeranéen,«Assises Jeunes et Méditerranée» une Association Ecologique française, soutenue par l’Académie de Nice et participe à une rencontre annuelle avec des jeunes francophones provenant de tout le bassin méditerranéen .

Dans ce cadre nous avons effectué un projet Comenius linguistique ayant comme objectifs concrets l’amélioration du français langue étrangère et l’immersion des élèves dans cette langue et cette culture étudiée à 80 % au collège en Grèce mais souvent arrêtée au Lycée et

aussi la prise de conscience de la résponsabilité de l’homme à l’égard de son environnement.

Respect de l’environnement proche,écologie, environnement, actions, fédération, volonté, échanges, francophonie et jeunesse sont les maîtres-mots des Ecojeunes du Club Ecologie de notre collège

Quelle éducation à l'environnement ?

L'éducation à l'environnement peut être tellement différente de la simple transmission des connaissances , peut ouvrir de nouveaux horizons, apporter des éclairages intéressants sur sa propre pratique, ou tout simplement permettre de mieux travailler ensemble.

Il est bien évidemment nécessaire de faire deux petites digressions autour de la notion d'éducation, et de celle d'environnement.

L'éducation POUR l'environnement oeuvre à responsabiliser les individus sur leur environnement, à faire émerger la notion d'écocitoyen pour que l'avenir de notre planète soit en de bonnes mains. L'environnement, sa connaissance, sa gestion et sa préservation sont donc des objectifs à atteindre par le biais de l'éducation.

L'éducation PAR l'environnement, elle, constate que l'environnement est un thème très riche, qui passionne, qui motive, et qui permet de travailler sur un très grand nombre de concepts, de matières, de comportements.Elle focalise ses objectifs sur la personne qu'elle se donne pour mission d'enrichir. L'environnement est donc consideré comme un moyen.

Le Club Ecojeunes a pour ambition de développer une éducation à l'environnement qui procède de la synergie de ces deux problématiques : éducation pour et par l'environnement.

L’ éducation à l'environnement s'appuie sur des valeurs de respect de la vie, de la diversité et d'autrui. Ecole et Nature y associe les valeurs fondamentales de l'humanisme et de l'écologie : respect de l'individu, de son épanouissement et de sa liberté, respect des équilibres de la nature.

Méthodes pédagogiques

Pédagogies très participatives. La pédagogie de projet et l'écoformation semblent être des "must" en ce domaine : le public est actif lors de l'"apprentissage", qui se fait au travers d'une réalisation collective, mais il participe également au choix des thèmes et des méthodes de travail, à l'évaluation permanente des résultats... Pour ces raisons on accorde une importance toute particulière à ces méthodes, qui semblent les seules susceptibles de figurer dans cette première catégorie..

Pédagogies moyennement participatives. On trouve ici toutes les pédagogies "classiques", donnant lieu à des animations dont les orientations générales et le "fil directeur" sont pris en charge par une personne "qui sait", un professionnel est qui se fait en langue maternelle

Le professeur ménage des séquences actives pour améliorer la qualité d'assimilation des élèves. La pédagogie par objectifs des enseignants peut entrer dans ce cadre également.

Pédagogies peu participatives. Ce sont les pédagogies essentiellement basées sur l'expliqué, le montré, le raconté... l'interpétation en est un bon exemple. Cette méthode a beaucoup réfléchi sur les moyens de toucher le public, de l'intéresser, mais presque pas sur les possibilités de le faire participer. Les pédagogies "traditionnelles" sont aussi à classer ici.

Selon Nicolas Hulot : L'écologie est aussi et surtout un problème culturel. Le respect de l'environnement passe par un grand nombre de changements comportementaux". Nicolas Hulot, Ma Planète, 1997

Pourquoi en français ?Les objectifs généraux :

L’impact escompté sur les élèves par l’intégration de l’éducation environnementale à l’apprentissage du FLE est la disparition de l’appréhension face à cette langue inconnue à travers les problèmes écologiques proches qui les concernent et la responsabilité que chacun doit assumer envers l’environnement , la rencontre et l’échange avec des jeunes du même âge, géographiquement éloignés, ayant comme point commun la langue française et la prise de conscience du patrimoine euro-méditerranéen tout en se rendant compte que la dégradation de l’environnement aussi que la pollution n’ont pas de frontières.

En ce qui concerne les enseignants, nous avons favorisé les échanges de pratiques pédagogiques,en enseignant les élèves en dehors des pratiques pédagogiques classiques, afin de mieux les connaître,les sensibiliser à l’écologie et surtout favoriser des échanges professionnels futurs en faisant disparaître l’appréhension face à la langue française.

Les objectifs spéciaux des projets francophones concernant l’envirronement :

v Le travail coopératif. Chaque élève doit collaborer harmonieusement dans son groupe pour l'achèvement du travail. Pour la valorisation des éléments et des informations qui ont collectionné la coopération des groupes est indispensable et il se fait après chaque enquête.

v L'observation et l'enregistrement d'éléments, exige de l'élève de l’attention, de la discipline et de travailler méthodiquement.

v Chaque élève apprend à utiliser des appareils simples,p :ex la boussole ,le thermomètre il fait des mesures, il enregistre les chiffres et il découvre la recherche.

v Il contacte directement avec des groupes sociaux et tire des informations utiles.Il découvre l’information par les sources primaires et ne se contente pas à la recherche passive sur Internet .

v Le jeu de mots croisés et des acrostiches amusent bien les élèves, tandis que simultanιment ils affermissent leurs connaissances.Ils recherchent des poèmes, des textes littéraires, des textes théâtraux, des musiques et des chansons qui ont comme sujet la thématique abordée . Ils lient ainsi la partie cognitive avec la partie artistique.

Les pratiques pédagogiques

La pratique la plus mentionnée est la pédagogie de projet c'est-à-dire une pédagogie qui implique la participation des apprenants, leur mobilisation pour qu’ils se fixent un ou des objectifs et les actions à réaliser pour les atteindre. On évoque également le socioconstructivisme, la pédagogie active, les démarches expérimentales, les résolutions de situations « problèmes » (par exemple les recherches actions en résolution de problèmes communautaires). On peut varier les diverses stratégies et les méthodes (pédagogie de l’alternance) et proposer d’utiliser le ludique,l’imaginaire,l’expérimental (notamment dans la phase de motivation) puis des mises en questionnement et en réflexion et ensuite la démarche de projet dirigée vers l’action.

Des pratiques hors classe, sorties de terrain, excursions pédagogiques, servent à la mise en oeuvre de ces diverses stratégies ou pour mener des actions.

Des pédagogies plus traditionnelles sont également utilisées (projection de documents vidéos, recherche sur documents, échanges et débats).

La complexité de l’Education à l’envirronement, implique des analyses systémiques, des outils didactiques et des documents variés. Il va de soi que des partenariats sont aussi nécessaires, l’interdisciplinarité (par exemple, géographie, arts plastiques,sciences de la vie…)Nous travaillons en collaboration , nous nous rencontrons,nous utilisons les réseaux et

les TIC (technologie de l’information et de la communication) comme un outil.

Ce type de pédagogie implique évidemment un engagement, une implication personnelle et un certain dynamisme des acteurs

Des conseils pratiques

v Les séances sont réalisés toujours en dehors de l’horaire scolaire et la leçon est bilingue.On a recours très souvent à la langue maternelle.

v On exploite les congès scolaires et les visites pour faire des :

recherches, interviews,visites des lieux

v Réalisation des visites éducatives communes aux deux pays pendant les périodes de mobilité

v Rencontres avec les professionnels

v Visites éducatives aux centres d’éducation à l’Envirronement agréés par le Ministère de l’Education

v Activités interactives,ludiques

EVALUATION

v Evaluation tout au long de l’année dans les diverses activités menées en cours, intégrée aux bulletins trimestriels.

v Motivation et implication des élèves et réalisation effective des différentes manifestations et du produit final.

v Questionnaires, autoévaluation.

v Réinvestissement de la pratique du FLE lors de l’immersion dans le pays de l’échange et développement du goût d’apprendre des langues étrangères.

Dès l’année scolaire 2004-2005 le Club Ecologie a effectué trois grands projets :

2004-2005 VIèmes ASSISES «Méditerranée mer nourricière » Réseau Assises Jeunes et Méditerranée. NICE Avril 2005

2006-2007 VIII èmes ASSISES «Agir pour notre Méditerranée» NICE Avril 2007

Les Assises, sont co-organisées par le Centre de découverte du monde marin et l’Académie de Nice, en partenariat avec le Conseil Régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, le Conseil Général des Alpes-Maritimes, la Chambre de Commerce et d’Industrie des Alpes-Maritimes, la Ville de Nice, le Port de Nice, la capitainerie et le soutien de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse et d’entreprises privées.

Elles ont pour objectif de développer et pérenniser un réseau méditerranéen d’éducation à l’environnement en favorisant de nombreuses rencontres humaines mais aussi avec l’utilisation des nouvelles technologies pour communiquer tout au long de l’année.

C’est à dire :

- de préparer un pôle d’observation et d’échanges d’expériences et de pratiques autour de la Méditerranée,

- de se mobiliser pour un développement durable dans un monde équitable, solidaire et responsable (Planet‘ERE).

- de pérenniser un réseau d’acteurs actifs de l’éducation à l’environnement marin en méditerranée.

Des rencontres euro-méditerranéennes, des journées « Education Nationale », sous forme d’animations pédagogiques en direction des enseignants et d’ateliers éducatifs pour les scolaires ont lieu chaque année .

Des élèves de l’Académie de Nice rencontrent à cette occasion leurs homologues originaires de plusieurs pays méditerranéens.

2005-2006 COMENIUS 1 Projet linguistique

«Des patrimoines nationaux au patrimoine européen»

Impacts concernant l’environnement et le FLE

La sensibilisation concrète à l’écologie, la compréhension des effets néfastes de la pollution sur la santé et sur le climat à l’échelle planétaire et l’étude comparative des réglementations mises en place dans les villes françaises ou grecques pour limiter la pollution aussi de déterminer si certaines de ces réglementations sont européennes, si oui depuis combien de temps.

L’initiation ou pratique des deux langues :

v Pour les élèves français : approche d’une langue qui n’est pas enseignée au collège (l’option Grec moderne n’existe pas dans l’académie de Bordeaux).

v Pour les élèves grecs : l’immersion dans une langue et une culture étudiée à 80 % au collège en Grèce mais souvent arrêtée au Lycée .

v Amélioration des compétences des élèves grecs en FLE en les aidant à faire le lien entre les matières et les thèmes d’étude selon une approche intredisciplinaire et transversale .

PRODUIT FINAL

Un film documentaire de 23 minutes, bilingue français-grec, a été réalisé conjointement, dont le titre est « Eloignés mais pas si différents : de l’Antiquité à l’Europe d’aujourd’hui. »

Δεν υπάρχουν σχόλια: